12/05/2018

Petits poèmes épars


Ivresse

Mer grise dans la nuit blême

Le vent a frôlé ma joue

J’ai bu tout l’air du large

Les pieds sur les galets